Sécurité

business continuity

En d'autres termes

continuité de l'activité

Définition

Ensemble des techniques visant à permettre à l'entreprise sujette à la hyper-informatisation de maintenir le fonctionnement de son système d'information même en présence de défaillances internes ou externes, accidentelles ou non.

Ces techniques incluent en particulier:

  • la tolérance aux pannes de systèmes, par réplication de données entre systèmes et applications, notamment bases de données
  • la tolérance aux pannes de sous-ensembles, par duplication de composants, notamment grappes de disques à tolérance de pannes RAID, ou redondance des canaux d'accès Ethernet et SAN
  • la tolérance aux pannes d'alimentation, par mise en place d'onduleur et, le cas échéant, d'alimentations sur générateur autonome
  • la tolérance aux pannes d'accès Internet par mise en place de liens extérieurs auprès d'opérateurs indépendants n'utilisant pas la même infrastructure
  • la reprise sur sinistre majeurs (incendie, inondation), par provisionnement de capacité de secours auprès d'un prestataire spécialisé, typiquement situé dans une zone géographique raisonnablement proche (facilité d'accès des personnels) mais pas à proximité immédiate (risque de sinistre simultané sur le site de repli)
  • et plus généralement tout mécanisme technique ou organisationnel permettant le fonctionnement du système d'information même en présence de sinistres

Voir disaster recovery.

ERM

En d'autres termes

Enterprise Rights Management

Définition

Application des techniques DRM (MTP) aux données d'entreprise, par opposition à l'utilisation bien connue concernant la protection des contenus multimedia dans leur commercialisation auprès du grand public.

EUM

En d'autres termes

Enterprise User Monitor

Définition

Outil de gestion des utilisateurs dans les logiciels de filtrage de SurfControl.

backup server

En d'autres termes

serveur de repli

Définition

Système secondaire recevant la charge de travail d'un serveur principal en cas de défaillance de celui-ci (failover).

Le plus haut niveau de sécurité est atteint lorsque ces serveurs de backup sont situés hors site et reliés au système principal par un mécanisme de réplication.

backup

En d'autres termes

sauvegarde

Définition

Copie planifiée de données sur des supports amovibles ou des systèmes de stockage à distance, en préparation à des erreurs de manipulation ou des sinistres ultérieurs.

Le terme est d'un usage un peu plus large que sa traduction française sauvegarde, qui ne prend pas en compte la réplication vers un système à distance ; voir en ce sens backup server. Comparer avec archivage. Voir disaster data recovery.

disaster data recovery

En d'autres termes

reprise d'exploitation de données sur sinistre

Définition

Ensemble des techniques permettant la reprise du fonctionnement informatique d'une entreprise, généralement en mode dégradé, à la suite d'un sinistre.

Ceci inclut en particulier dans tous les cas les sauvegardes (backup) hors site, et peut aller jusqu'à l'acquisition de systèmes de repli ou la réservation d'infrastructure hors site auprès d'un prestataire spécialisé pour les entreprises dont l'informatique sort du cadre micro-informatique, du fait des longs délais d'approvisionnement des moyens et grands systèmes.

Formalisée de longue date dans les environnements grands systèmes cette activité a connu un coup de fouet en 2005 dans les PME à la suite des cyclones Katrina et Rita, qui ont mis en évidence l'hyper-informatisation de nombre d'entreprises et la nécessité de mesures de préparation aux sinistres.

failback

Définition

Dans un mécanisme à tolérance de pannes par réplication, basculement vers le serveur principal faisant l'objet de la protection par réplication lorque la panne ayant causé le basculement sur le serveur de repli est corrigée.

Voir failover.

failover

Définition

Dans un mécanisme à tolérance de pannes par réplication, basculement vers le serveur cible de réplication lors de l'occurrence d'une panne.

Voir failback.

bayesian filtering

En d'autres termes

filtrage (de spam) bayesien

Définition

Toute implémentation d'une technique de filtrage de contenus indésirables (spam) bâtie sur l'application du théorème de Bayes.

En substance, la logique sous-jacente est qu'un contenu à analyser est plus susceptible d'appartenir à une catégorie donnée (par exemple spam) qu'un contenu aléatoire s'il contient des fragments (des mots dans le cas des contenus de courriels) contenus dans des contenus précédemment déjà classés dans la même catégorie.

La technique a rapidement pris de l'importance entre 2002 et 2005 en faisant la preuve d'une bonne efficacité dans le filtrage des spams, et est début 2006 implantée dans la plupart des outils de filtrage de courriels, qu'ils soient sur serveur, ou dans les clients de messagerie eux-mêmes.

Epoque du terme

Depuis 2002

maliciel

Définition

Version française de malware.

Epoque du terme

00s ?

« premier‹ précédent123456789suivant ›dernier »

Get started with Drupal 7

Marques les plus citées

toutes les marques

acheter sur OSInet

Accès direct

Recherche

Le mot du jour

ADO.NET

Active Data Objects .NET

in | |

Version .NET d'ADO, apportant plus d'interopérabilité par un support natif XML, et l'extension du mode déconnecté. 

Syndiquer le contenu

Dernières définitions

Chrome - Chromium - digitaalisen kuilun - ghetto sharding - HTTP - MongoDB - PNaCl - QUIC - Skia - SPDY

Un mot au hasard

APL : A Programming Language  

Alertes CERTA