nf

contribution

Définition

Définition légale française posée par la cgtn:

Domaine : Informatique/Internet. Voir : article de forum.


Voir "contrib", plus représentatif.

Epoque du terme

13/06/99

contrib

En d'autres termes

contribution

Définition

(familier) Message posté dans un forum, sur Usenet, un BBS, ou un service convivial sur Minitel. Voir "contribution"

Epoque du terme

80s

causette

Définition

Définition légale française posée par la CGTN:

(familier)
Domaine : Informatique/Internet
Définition : Communication informelle entre plusieurs personnes sur l'internet, par échange de messages affichés sur leurs écrans.
Voir aussi : internet.
Équivalent étranger : chat.

Epoque du terme

13/06/99

barrière de sécurité

Définition

Définition légale française posée par la CGTN:

Domaine : Télécommunications/Réseaux-Internet.
Définition : Dispositif informatique qui filtre les flux d'informations entre un réseau interne à un organisme et un réseau externe en vue de neutraliser les tentatives de pénétration en provenance de l'extérieur et de maîtriser les accès vers l'extérieur.

Note : On dit aussi, dans ces acceptions " pare-feu " (n.m.).
Équivalent étranger : firewall.


Technologie

Il existe deux grands type de pare-feu :

stateless
Les plus anciens, les plus rapides et les plus faciles à réaliser :ils se contentent d'examiner l'en-tête de chaque paquet entrant ou sortant et d'accepter ou non cette entrée ou cette sortie en fonction des adresses IP et ports sans souci du contexte des paquets précédents venant de la même source
stateful
Plus récents, demandant davantage de puissance de traitement et plus efficaces, ils ne se contentent pas d'examiner chaque paquet, mais vérifient si le contenu de ceux-ci possède une cohérence réelle avec les précédents afin de déjouer des tentatives sophistiquées d'intrusion

Epoque du terme

13/06/99

autoroutes de l'information

Définition

Définition légale française posée par la CGTN:

Domaine : Télécommunications/Réseaux-Internet.
Définition : Structure constituée par des moyens de télécommunication et d'informatique interconnectés, qui permet d'offrir à un très grand nombre d'usagers de multiples services, en général à débit élevé, y compris des services audiovisuels.
Note : On rencontre aussi le terme " inforoute ", qui n'est pas recommandé.
Équivalent étranger : information highway (ang.), information superhighway (ang.), Infobahn n. f. (all.).


Remarque: bien que la CGTN déconseille le terme "inforoute", celui-ci est largement utilisé par des établissements publics en charge de la mise en place des projets gouvernementaux liés aux autoroutes de l'information.

Epoque du terme

13/06/99

Infobahn

Définition

Voir "autoroutes de l'information"

appliquette

Définition

"Définition légale française posée par la CGTN:

Domaine : Informatique/Internet.
Définition : Petite application indépendante du matériel et du logiciel utilisés, qui est téléchargée depuis un serveur de la toile mondiale et qui est exécutée localement au sein d'un logiciel de navigation.
Note : Les appliquettes sont surtout employées dans le langage de programmation Java.
Voir aussi : logiciel de navigation, toile d'araignée mondiale.
Équivalent étranger : applet.


Voir JNLP, sandbox.

Epoque du terme

13/06/99

CGTN

En d'autres termes

Commission Générale de Terminologie et de Néologie

Définition

Organisme officiel chargé de la définition du français légal en ce qui concerne la formation des nouveaux mots (néologismes), dans les domaines ne relevant pas de la compétence de l'Académie Française, ce qui inclut en particulier les NTIC, objet du présent glossaire OSInet/Riff.

La CGTN est intervenue à plusieurs reprises depuis sa création pour définir la terminologie officielle s'imposant au gouvernement français et à ses agences en matière de NTIC. Son avis le plus volumineux a été publié au Journal Officiel du 16/03/99. Toutes les entrées y figurant ont été reprises dans le glossaire OSInet/Riff, et sont indiquées sous la forme "Définition légale française posée par la CGTN:".

Comparer avec OQLF.

Epoque du terme

1998

adresse universelle

Définition

Définition légale française posée par la CGTN:

Domaine : Télécommunications/Internet.
Synonyme : adresse réticulaire.
Définition : Dénomination unique à caractère universel qui permet de localiser une ressource ou un document sur l'internet, et qui indique la méthode pour y accéder, le nom du serveur et le chemin à l'intérieur du serveur.
Note : Par exemple, l'adresse universelle de la page d'accueil de la Délégation générale à la langue française est "http://www.culture.gouv.fr/culture/dglf/accueil.htm ". Elle comprend trois parties : " http " indique la méthode d'accès ; " www.culture.gouv.fr " est le nom du serveur du ministère de la culture et de la communication en France sur la toile d'araignée mondiale ; " culture/dglf/accueil.htm " est le chemin d'accès au document.
Voir aussi : domaine, internet, page d'accueil, système d'adressage par domaines.
Équivalent étranger : uniform resource locator, universal resource locator, URL.

Epoque du terme

13/06/99

adresse réticulaire

Définition

Définition légale française posée par la CGTN:

Domaine : Télécommunications/Internet.
Voir : "adresse universelle".

Epoque du terme

13/06/99

« premier‹ précédent101112131415161718suivant ›dernier »

Get started with Drupal 7

Marques les plus citées

toutes les marques

acheter sur OSInet

Accès direct

Recherche

Le mot du jour

coentreprise

joint-venture

in | |

Voir "joint-venture". 

Syndiquer le contenu

Dernières définitions

Chrome - Chromium - digitaalisen kuilun - ghetto sharding - HTTP - MongoDB - PNaCl - QUIC - Skia - SPDY

Un mot au hasard

octillion  

Alertes CERTA