nf

AFUU

En d'autres termes

Association Française des Utilisateurs d'Unix

Définition

Voir AFUL, Tribunix.

Epoque du terme

80s

AFUL

En d'autres termes

Association Française des Utilisateurs de Linux et des logiciels libres

Définition

Voir LUG, FLOSS.

palette

En d'autres termes

palette

Définition

Liste de couleurs acceptées simultanément par une unité d'affichage ou impression raster.

L'utilisation d'une palette permet d'exploiter des périphériques disposant d'un nombre élevé de couleurs (gamut), et notamment les périphériques analogiques, au-travers d'un contrôleur aux ressources restreintes en termes d'adressage, comme une carte vidéo à faible mémoire.

Un terme plus spécialisé (en anglais) est CLUT. Les échantillons de rendu de couleur qui constituent la palette sont dits swatch, ce dernier terme étant souvent emloyé pour désigner une présentation de la palette.

bannière

Définition

Elément graphique ou animé à vocation publicitaire placé sur une page HTML. Les formats standard initialement définis par l'IAB (au 2° sens) sont:
FormatTraductionLargeur x hauteur
IMU full bannerbandeau468x60
full banner with navigation barbandeau avec navigation392x72
IMU half-bannerdemi-bandeau234x60
IMU vertical bannerbannière verticale120x240
IMU button 1vignette 1120x90
IMU button 2vignette 2120x60
IMU square buttonvignette carrée125x125
IMU micro buttonmicro-vignette88x31

La bannière IMU Full Banner est le standard de fait dès 1998. A partir de Mars 2001, pour répondre au lancement de formats non standardisés par des acteurs non consensuels comme CNET avec son affichage 300 x 300, de nouveaux formats ont été standardisés par l'IAB pour les bandeaux interactifs:

FormatTraductionLargeur x hauteur
IMU skyscrapergratte-ciel120 x 600
IMU wide skyscrapertour160 x 600
IMU rectanglerectangle180 x 150
IMU medium rectanglerectangle moyen300 x 250
IMU large rectanglegrand rectangle336 x 280
IMU vertical rectanglerectangle vertical 240 x 400
IMU square pop-uppop-up carré250 x 250

Le format "billboard" de 300 x 360 n'est pas standardisé, mais s'est répandu au printemps 2001 aux USA car son format permet de lui donner l'apparence d'une zone de texte typique dans un grand nombre de mises en pages de sites support, facilitant ainsi la confusion entre rédactionnel et publicité, élément incitatif important pour les annonceurs.

Sur le marché français, on trouve fréquemment dès cette période le format "vignette" 90x60 de la régie Comclick, très présente sur les sites de fréquentation moyenne.

En 2004, pour limiter la prolifération des formats incompatibles et permettre la réduction des coûts de création publicitaire, l'IAB France promeut une nouvelle liste restreinte de seulement 6 formats, en déconseillant les autres et en ajoutant des limites techniques quant au poids (en ko) . Sur le marché mondial, seul les 4 premiers formats sont standardisés, dans le "Universal Ad Package" de l'IAB étatsunien, les deux derniers étant une spécificité du marché français.

Format Largeur x hauteur Poids max (ko) Durée
Animation
Bordure
GIF/JPEG Flash
IMU Banner 728 x 90 20 30 15 sec Non
IMU Medium Rectangle 300 x 250
IMU Wide Skyscraper 160 x 600
IMU Rectangle 180 x 150 15 20
IMU Full banner 468 x 60 15 Non spécifié
IMU Skyscraper 120 x 600

Toutes les tailles sont données en pixels. Le format "micro button", déprécié par l'IAB, est celui utilisé par le standard RSS pour les images de canal en matière de syndication de contenu. Voir intersticiel.

PAP

En d'autres termes

Pages vues Avec Publicité

Définition

Définition du CESP [Comme indicateur publicitaire] Pages vues, sur lesquelles figurent une ou plusieurs annonces publicitaires (bandeau ou objet publicitaire, icône).

Remarque : La comptabilisation des pages vues, lorsqu'elle est faite exclusivement sur site, aboutit à sous-estimer le nombre réel de pages avec publicité vues.


Ce nombre est sous-estimé en particulier du fait des caches de navigateurs et de l'existence des caches de serveurs mandataires. Voir CPMPAP, nombre d'expositions, trafic, hit.

icône

Définition

Association activable d'une image et d'une légende, utilisée pour représenter graphiquement des choix disponibles. Elle est typiquement utilisée de trois manières:

  • Par action directe de la souris: simple ou double-clic, pour exécuter une action par défaut,
  • Par action composée de la souris: appel d'un menu contextuel pour choisir parmi les fonctions proposées par l'application (dans un desktop) ou le module (dans une application) associé à l'icône
  • Par "drag and drop" (glisser-déposer): le fait de déposer (drop) sur une icône un objet tiré (drag) a pour effet de transférer au code associé à l'icône les données associées à l'objet déposé. L'exemple le plus célèbre en la matière est la corbeille, créée par le PARC, et reprise par Apple et la plupart des GUIs.

TSI

En d'autres termes

Technique et Science Informatiques

Définition

Périodique d'informatique scientifique français.

Epoque du terme

Depuis les 80s

Lovelace, Ada

Définition

Ada Lovelace est fréquemment considérée comme la première programmeuse d'ordinateurs de l'histoire, pour avoir imaginé des programmes alors que les ordinateurs n'existaient pas encore.

Le langage ADA a été ainsi nommé en son honneur. Voir Babbage, Charles.

Hopper, Grace

Définition

L'amiral Grace Hopper, de la marine américaine, est entrée dans l'histoire pour son action énergique en faveur des progrès de l'informatique.

Après avoir été le troisième programmeur de l'ordinateur Mark I, elle participa à la fondation de la compagnie Eckert-Mauchly en 1949, puis à la création de l'Univac I la même année.

Dès cette année, elle introduisit comme principe de travail la réutilisation du code, idée qui deviendra fondamentale 50 ans plus tard en matière de génie logiciel.

Toujours en 1949, elle fait réaliser par son équipe le premier compilateur de l'histoire, pour le langage A-O, puis le B-O, qui deviendra FlowMatic, pour l'Univac II. Elle réalisera la première publication sur les compilateurs en 1952, puis participera à la spécification de Cobol, pour lequel elle fera réaliser les premières suites de validation de compilateurs.

C'est sous sa direction que la marine sera la première entité à imposer le développement en L3G plutôt qu'en assembleur, pour faciliter la réduction des erreurs de programmation, la maintenance, et la réutilisation du code.

Epoque du terme

1906-1992

stéganographie

Définition

Technique voisine de la cryptographie, consistant à insérer des données au sein d'autres données, de manière à transmettre un message utile au sein d'un bruit : le message visible.

L'intérêt majeur de la stéganographie par rapport à la cryptographie réside dans le fait que le bruit présente l'apparence d'être le contenu, ce qui n'incite pas à tenter un déchiffrage, alors qu'un message chiffré est immédiatement visible comme tel et appelle la cryptanalyse.

En matière de protection de la propriété intellectuelle, la stéganographie peut être utilisée comme base d'insertion de watermarks: le stéganogramme est alors l'information d'identification du document et le bruit le document lui-même. Voir dataglyph.

« premier‹ précédent111213141516171819suivant ›dernier »

Get started with Drupal 7

Marques les plus citées

toutes les marques

acheter sur OSInet

Accès direct

Recherche

Le mot du jour

coentreprise

joint-venture

in | |

Voir "joint-venture". 

Syndiquer le contenu

Dernières définitions

Chrome - Chromium - digitaalisen kuilun - ghetto sharding - HTTP - MongoDB - PNaCl - QUIC - Skia - SPDY

Un mot au hasard

GG45  

Alertes CERTA